Performance interactive relayée par internet et sur laquelle le spectateur peut influer.

La performance sera jouée par la Cie depuis le Château Éphémère (78) et rediffusée via internet en salle d’exposition du festival à Aubervilliers (93)

La Théâtralité

Alain Girault : «  Le dénominateur commun à tout ce qu’on a coutume d’appeler « théâtre » dans notre civilisation est le suivant : d’un point de vue statique, un espace de jeu (scène) et un espace d’où l’on peut regarder (salle), un acteur (gestuelle, voix) sur la scène et des spectateurs dans la salle. D’un point de vue dynamique, la constitution d’un monde « fictif » sur la scène en opposition au monde « réel » de la salle et dans un même temps, l’établissement d’un courant de « communication » entre l’acteur et le spectateur »

Dans le cadre du Festival TRANSIENT 2015
Closing Dimanche 08 Novembre @ La Villa Mais D’ici

γεννάω / gennáô

Qui signifie : « engendrer »

Des acteurs jouent dans un espace clos, sans spectateurs si ce n’est un spectateur virtuel, comme exposés au monde via un dispositif de streaming. En live durant le temps de l’exposition, la dramaturgie scénique se construit au fur et à mesure à l’aide d’improvisations des acteurs et de choix des web-spectateurs qui peuvent influer sur le cours de la performance via les réseaux sociaux.

Cette performance évoque avant tout l’acte même de création. Ou comment naît l’instinct primitif du jeu et de la narration. Placés en démiurges, le spectateur contrôle, créée et dessine les contours de la fiction qu’il est en train de voir. Il devient auteur, metteur en scène et acteur lui-même.

Se pose alors la question du cadre : pouvons-nous lui laisser une totale liberté d’action ? Jusqu’où peut être poussé le jeu et la manipulation d’autrui, tranquillement cachés derrière un écran ? Non sans penser à  l’expérience menée par Milgram à Yale dans les années 60, le dispositif  cherche à observer les comportements humains.

Il  s’attache également à questionner le comportement de l’acteur : que peut produire l’acteur en attente de cette dramaturgie créée par des web-spectateurs, non présents dans la salle ? Son expérience de création et de jeu, son rapport au public dépend-t-il de la présence physique des spectateurs ? Comment être en lien avec des spectateurs géographiquement éloignés, la « communication » dont parle Alain Girault peut-elle s’établir par réseau interposé ?

 

Déroulé de la performance

Dans la salle d’exposition du TRANSIENT, est disposé un ordinateur face à un écran. Cet ordinateur contrôle à distance l’ordinateur de régie du Château Éphémère. Le spectateur peut donc directement dialoguer avec l’équipe artistique basée à 30km  et interagir sur la performance via le web :

En début de cession, le spectateur peut choisir l’histoire qui va être jouée, la distribution des personnages, l’univers, la musique.  A tout moment, il peut intervenir à nouveau pour modifier l’une des variables du jeu, changer le cours de l’histoire voire interrompre le jeu.

En régie, l’équipe artistique reçoit les informations demandées et les transmet alors aux comédiens qui immédiatement modifient le cours de leur improvisation.

Conception : Mathilde Gentil
Collaboration artistique : Benoît Antonin Denis
Interprétation : Marie-Julie Chalu, Sandra Piquemal et Geoffroy Vernin

FESTIVAL TRANSIENT
Du 05 au 08 Novembre 2015
www.transientfestival.com