CYCLES DE RECHERCHES SUR L’INTERACTIVITÉ AU THÉÂTRE

C’est un jeu.

Un jeu de vie(s) et de mort(s).
Un jeu implacable dans lequel nous avons tous un rôle.

Les règles sont simples : dans un monde épuisé par le progrès humain, un monde dans lequel Dieu semble absent et l’Apocalypse inévitable; choisissez le destin de ces hommes et de ces femmes.

Amenez-les hors des sentiers battus, là où bon vous semblera, au grès de vos envies et de vos convictions.

Juillet 2012 – Avril 2013 en partenariat avec La Brèche, friche culturelle et sociale à Aubervilliers
Travaux réalisés en région Pyrénées-Atlantique, au Cent Ateliers en commun à Paris 

Afin de questionner  la pratique et le processus de création, GOSH Cie met en place des chantiers de recherches qu’elle ouvre à des artistes. Penser, chercher, essayer ensemble sans autre but que celui d’expérimenter. Soumettre au public, aussi bien sûr pour échanger et avancer.

Le premier chantier interroge une scène interactive, soumise aux choix du public.

Direction artistique, écriture et mise en scène : Mathilde Gentil
Dramaturgie, assistanat à la mise en scène : Adele Rutigliano

Avec les comédiens : William Astre, Carol Alarcon, Marie-Julie Chalu, Jennifer Lescop, Geoffroy Peverelli, Pierre Prod’homme, David Sautel, Geoffroy Vernin et avec la participation du collectif 4°D. 

CYCLE 1 : L’expérience

Développement d’un concept de représentation lié aux principes de gameplay et de flow of optimal experience ( M. Csikszentmihalyi )

Recherches dramaturgiques et philosophiques sur les notions de progrès, de politique et de croyances.

CYCLE 2: Correspondances

Travail d’improvisation autour des textes de T. Kushner : Angels in America ; de F. Rouvillois : L’invention du progrès aux origines de la pensée totalitaire; des discours J. Jaurès et d’extraits de la Bible : livre de la Génèse, chapitre 32.

CYCLE 3 : Matérialisation

Training, improvisations, écriture de plateau et matérialisation scénique, textes de Mathilde Gentil.

Sortie de résidence